Cheesecake 100% caramel (ou presque...)

Publié le par Esthel

 


Nouvelle trouvaille belge (vive les régions frontalières) la pâte à tartiner au caramel Galler. Je ne sais pas si on en trouve en  France, mais en tout cas sachez que c'est un délice qui se dévore à la cuillère !  (Dans cette recette, elle peut très bien être remplacée par une sauce au caramel maison assez épaisse.)

Pour bien renforcer le goût de caramel, j'ai rajouté à mon cheesecake de la poudre de caramel au beurre salé ramenée de chez la fameuse boutique parisienne G Detou. Une poudre qu'on peut facilement obtenir avec des caramels au beurre salé finement moulus. Quant à la base du cheesecake, je la voulais chocolatée, mais point de biscuits au chocolat dans mes placards. Qu'à celà ne tienne, un peu de chocolat fondu rajouté à de simples "petit beurre" a parfaitement fait l'affaire.

 


Les ingrédients :

Pour la pâte :

- 100 g de "petit beurre"

- 50 g de chocolat noir

- 20 g de beurre

- 2 cuillères à soupe de poudre de caramel au beurre salé


Pour la garniture :

- 300 g de petits suisses

- 250 g de mascarpone

- 2 oeufs

- 300 g de pâte à tartiner au caramel

- 4 cuillères à soupe de poudre de caramel au beurre salé

 

Pour le nappage :

-  quelques cuillères de pâte à tartiner au caramel



La recette :

Préparer la croute :

Mixer les biscuits et ajouter la poudre de caramel. Faire fondre le chocolat avec le beurre et l'ajouter au mélange biscuits-caramel. Etaler et tasser bien cette pâte dans un moule à fond amovible. Moi j'utilise un cercle à pâtisserie de 20 cm posé sur du papier sulfurisé.

Conserver au frais le temps de préparer la garniture.

Pour la garniture :
Détendre au fouet à main les petits suisses et le mascarpone. Ajouter la cème au caramel, les oeufs et la poudre de caramel. Dès que le mélange est homogène, le verser sur le fond.

Faire cuire au four préchauffé à 170° pendant environ une heure. Attention, le cheesecake va gonfler pendant la cuisson et retomber à la sortie du four. Dès qu'il est refroidi, le garder au frigo jusqu'au lendemain pour qu'il se solidifie et développe toutes ses saveurs. Moi j'attends également ce moment pour le démouler.

Pour accentuer encore le côté "caramel" je l'ai servi nappé de pâte à tartiner au caramel réchauffée quelques instants à la casserole, juste le temps de la liquéfier.

C'est archi sucré, calorique, mais trop bon...


 

La phrase du jour :

"Les grands évênements n'enlèvent pas leur charme aux petits plaisirs." (André Maurois 1885-1967)


Publié dans Les gâteaux

Commenter cet article

fatima 14/11/2009 16:35


une vraie tuerie ton cheesecake! miam


Oceane 07/10/2009 19:49


totalement décadent


Marie Charrier 05/10/2009 20:43


Oulala que ça a l'air bon !!!!!


cakesandco 14/09/2009 12:30

Je t'ai tagué, vas voir chez moi...

cathy 11/09/2009 16:25

Une véritable tuerie gourmande à souhait avec ce caramel qui dégouline...je ne m'en lasse pas!