Le Pleyel, sauvé du désastre

Publié le par Esthel


Toujours dans ce vieux "Cuisiner" dont je vous parlais hier, j'ai eu envie d'essayer une autre recette de Robert Linxe, le "Pleyel". Bonne élève, j'ai suivi à la lettre les indications du maître. Grand mal m'en a pris. Pour la cuisson du moins!
En effet, selon la recette, il faut faire cuire le gâteau (qui s'apparente à un cake) 10 mn à 240°, puis 20 mn à 210°. Ce qui m'a donné une croute qui commençait à noircir dangereusement et un coeur digne d'un coulant! Pour sauver notre goûter du désastre, j'ai poursuivi la cuisson une vingtaine de minutes à 160°... Et il était pas si mal que çà! Après coup, j'ai donc fait un petit tour sur la blogosphère et je me suis aperçu que je n'étais pas à la seule à possèder un four qui ne chauffe PAS comme ceux de la "Maison du Chocolat".



Les ingrédients :
- 170 g de chocolat de couverture
- 150 g de beurre
- 4 oeufs, jaunes et blancs séparés
- 180 g de sucre glace
- 65 g de poudre d'amandes
- 20 g de sucre en poudre
- 1 pincée de sel
- vanille en poudre

Faire fondre le beurre et le chocolat coupé en morceaux dans une terrine au bain-marie. Remuer bien l'ensemble jusqu'à ce que le mélange soit fondu. Ajouter ensuite, toujours sur le bain-marie, les jaunes d'oeufs, le sucre glace et la poudre d'amandes.
Hors du bain-marie, incorporer ensuite à la spatule la farine.
Battre les blancs en neige ferme avec la pincée de sel et ajouter le sucre en poudre et la vanille. Rajouter les blancs à la préparation précédente en remuant délicatement la pâte.
Verser la pâte dans un moule à cake beurré et fariné et faire cuire... je pense que 10 minutes à 210° sont largement suffisantes, puis baisser le four à 180° pendant environ 30 minutes. Dans tous les cas, il faut bien surveiller la cuisson et l'arrêter dès que la lame d'un couteau piquée dans le gâteau ressort sèche.
La recette conseille également de démouler le gâteau aussitôt sorti du four. Un peu méfiante, j'ai préféré attendre qu'il tièdisse afin de limiter le massacre.

Pour accompagner mon Pleyel, que j'ai personnellement trouvé un peu trop sucré (faudra que j'en achète un à la "Maison du Chocolat" pour comparer), j'ai fait une petite sauce avec de la marmelade d'oranges amères réchauffée avec du Grand Marnier. L'ensemble s'est bien marié.


Petite précision pour répondre au commentaire de Tiuscha sur les expériences des autres bloggueurs avec le Pleyel :
Certaines comme Virginie ou Prawn nous ont eu les mêmes problèmes avec la cuisson (voir  ici et ) ; d'autres, comme Pascale ou Lilizen ont pensé AVANT à modifier les consignes de cuisson (voir et )


La Phrase du jour :
Le plus grand secret du bonheur, c'est d'être bien avec soi." (Bernard Le Bovier de Fontenelle) 



Publié dans Les gâteaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

palaisdeslys 17/02/2009 09:46

Le pleyel est un gâteau délicieux!!! Je découvre ton blog et c'est délicieux!

Amélie 16/02/2009 14:04

Ce gâteau m'a l'air bien bon ! La deuxième photo me fait encore plus envie ! =P

Tiuscha 16/02/2009 14:01

Et les versions des autres blogueurs ?